Portes ouvertes

 

 

Sous les regards des volets clos                           Comptez combien de cheminées

La vie s'endort dans les hameaux                          Fument encore au mois de Janvier

Devant les portes désertées                                 Combien de fenêtres éclairées

Les feuilles sont accumulées                                  Lorsque le soleil est couché

Les vitres sont brisées                                          Et combien de garçons

Au bois des fenêtres abandonnées                        Et filles à la récréation

Partout les araignées                                             Regardez les passer

Ont envahi chambres et celliers                            Ce sont peut-être les derniers

 

Refrain :                                                                Refrain :

Gardez vos ruines bien fermées                             Gardez vos ruines bien fermées

Le vent pourrait s'y engouffrer                             La vie pourrait s'y installer

 

Les enfants d'ici sont partis

Vers la ville pour gagner leur vie

Ceux des cités en ont assez

Du bruit, du béton, des fumées

Ils voudraient bien venir

Ici construire leur avenir

Mais comment se loger

Toutes les portes sont fermées

 

Ref :  Gardez vos ruines bien fermées

La jeunesse pourrait y entrer

 

Gardez vos ruines bien fermées

Le vent pourrait s'y engouffrer

 

Paroles et musique:               André Gruffaz

Porte souvertes - André Gruffaz
00:00 / 00:00