Elle n'a jamais vraiment compris quand

Elle s'était mise à douter du temps

A n'plus trouver le jeu d’Émile franc

C'est navrant !

 

Refrain

      Instrumental

 

Un jour elle poussera dans l'oubli

Le parfum d’Émile et une nuit

Quelqu'un viendra frapper à son huis

Quel ennui !

Refrain

 

Émile désespère

D’échapper à l’enfer

Des souvenirs pénibles

Mais sera-t-il possible

D'effacer d’un seul geste

Les années indigestes

Sans trop comprendre ce qui finit ?

 

A peine s'il ose

Rêver d'autre chose

Pourtant une silhouette

Tout le bien qu’on lui souhaite

A bouleversé, c'est le drame

Son électrocardiogramme

Au point de troubler ses insomnies.

 

Lumière à rendre muets les arômes

Fin soupir de Trésor de Lancôme

Cristal, velours, ivoire, satin, chrome

Venise baume...

 

 

 

 

 

Paroles et musique: André Lachenal

Nuit sans lune - André Lachenal
00:00 / 00:00

Émile s'éveille

Se sentant depuis la veille

Comme dans un essaim d'abeilles

A son côté : personne

Le silence résonne

Et son esprit déraisonne

Pourquoi tant de vide autour de lui ?

 

Émile a comme une

Sensation peu commune

Ce revers d'infortune

Après tant d'indulgence

A cause des différences

L'a conduit à l'absence

Comment a-t-il pu s'être autant menti ?

 

Il avait substitué "nous" à "je"

Mais l'horizon déjà nuageux

L'empêchait de voir clair dans son jeu

Trop d'enjeux

 

Ref :  Une nuit sans l'une

Un jour sans l'autre

Partie chercher fortune

Ou le bon apôtre

Malgré tous ses efforts

Son accent restait fort

Les accents ont toujours tort !

 

Femme allumette

Bien seule dans sa tête

Dans les regards qu'elle allume

Quand elle sort de sa brume

C'est son reflet qu'elle aime

Les illusions qu'elle sème

Sont bien loin de la réalité.

 

Femme étiquette

Il lui faut en en-tête

A chaque élément un titre

Mais c'est son libre arbitre

Le seul qu'elle accepte

Qui lui fournit les préceptes

Dont elle fait sa philosophie

Nuit sans lune