Les pachydermes

Ils sont descendus des lointaines montagnes

Ont quitté les sentiers de la guerre

Pour envahir les villes où ils n’avaient rien à faire

Et séduire nos filles et nos compagnes

 

Les pachydermes, les pachydermes, les pachydermes

 

On les voit venir hissés sur leurs pattes noires

C’est de loin la couleur qu’ils préfèrent

Leurs mâchoires sont chromées et patibulaires

Leurs vitres teintées, défense d’y voir

 

Les pachydermes, les pachydermes, les pachydermes

 

Juchés sur quatre énormes roues, ils dévorent le bitume

Rouler sur les trottoirs fait partie de leurs coutumes

Le pare-buffle en avant, ils dominent le monde

Chaque jour un peu plus, dans nos rues ils abondent

 

Et le dimanche… et le dimanche

 

Le dimanche ils se prennent pour des aventuriers

Envahissent montagnes et clairières

Et il pourra frimer tout comme à la télé

Le rejeton sur le siège arrière

 

Les pachydermes, les pachydermes, les pachydermes

 

Les biches les regardent passer avec dédain

Ils ne leur font pas d’effet de cerf

Cachés dans leur terrier, se disent les lapins

Le dév’lopp’ment du râble, à quoi ça sert

 

     Paroles et musique:          André Gruffaz

Les pachydermes - André Gruffaz
00:00 / 00:00