Son île a elle

C’est une histoire d’une affligeante banalité

De celles qu’on vous a déjà trop souvent racontées

Il travaillait dans un port de la côte Atlantique

Elle y était venue en séjour linguistique

Ils se sont rencontrés sur le chemin des îles

Dans un bateau portant un nom pas trop débile

Leurs regards se sont croisés, leurs cœurs ont fait de même

Je sais ça paraît compliqué mais pas quand deux êtres s’aiment

 

La passion les berça de doux parfums subtils

Elle le voyait comme un roc sur la mer immobile

Il se sentait voler entre la terre et le ciel

Elle était son aile à lui, il était son île à elle

Pourquoi a-t’il fallu que septembre arrivât

De leur amour bientôt ne resta que des gravats

Ils s’étaient donné rendez-vous à l’année prochaine

Ignorant que le temps vient à bout des meilleures chaînes

 

Ref :  Elle a tourné le dos à l'île de Ré

Il ne lui restait que l'île d'Yeu pour pleurer

En un clin d'œil, il aurait pris

Vingt ans, voire plus, avec sourcil

Foudre aux yeux, en un éclair

Défense d'y voir clair

 

Elle n’est jamais rev’nue sur la côte Vendéenne

Il s’est tourné vers des destinations lointaines

Ce fut un beau roman, ce fut une belle histoire

Pas une raison pour vous briser les génitoires

Ils n’auront connu qu’un été de porcelaine

Pas de quoi inspirer ni Rimbaud ni Verlaine

Pour les histoires d’amour vécues en bord de mer

On a eu Fugain ou Mortimer

 

C'est une histoire d'une affligeante banalité

De celles qu’on vous a déjà trop souvent racontées

Il travaillait dans un port de la côte Atlantique

Elle y était venue en séjour linguistique

La passion les berça de doux parfums subtils

Elle le voyait comme un roc sur la mer immobile

Il se sentait voler entre la terre et le ciel

Elle était son aile à lui, il était son île à elle

 

                                                                    Paroles et musique:            André Lachenal

Son île à elle - André Lachenal
00:00 / 00:00

Visitez ensuite votre page de téléchargement