Colporteur - André Gruffaz
00:00 / 00:00

Colporteur

De val en monts, de ville en ville

Au rythme des saisons marchant

De pâturages en plaines à blé

Je marche en suivant mes souliers

J’ai sur mon dos tous les trésors du monde entier

Je suis venu vous les apporter      Les trésors du monde entier

 

Colporteur était mon père

Colporteur je suis aussi

Fais la joie des paysannes

Et le désespoir des maris

 

Pour vous servir à domicile

J’ai bravé le froid et la nuit

J’ai rapporté depuis Paris

Jolis rubans, souliers vernis

Petits bijoux, parfums gentils

Et des chapeaux pour vos maris

Parures de fête et catalogues

Et dessins de tous les pays

Puisez, fouillez dans ma sacoche

Et déballez tout à loisir

Mais ne me faites pas reproche

La lune ne peut vous l’offrir

J’ai ... de la dentelle, de jolis ceinturons de cuir

Des aiguilles en or et des tissus du Cachemire

Des couteaux à beurre

Des tapis d’Orient

Des oignons à fleurs

Et de très nombreux gants

Des allumettes et des moulinettes

Et des soieries tissées à Lyon

J’ai de pendules et des pilules

Pour ôter les petits boutons

Des carabines pour chasser les oisillons

Et quelques mines pour mettre à vos crayons

De la vaisselle du Poitou

Un peu de baume du Pérou

De l’élixir d’Alexandrie

Et des pastilles de Vichy

 

N’a-t’il rien d’autre à vendre

A part tous ces objets ?

Son cœur il est à prendre

Qui veut lui acheter ?

Tu peux l’avoir sans jamais bourse délier

Il ne prendra qu’un peu de ton amitié

Ne suis point homme à marier

Tous mes amours, les ai oubliés

Des filles j’en ai rencontré

Mais chaque fois, les ai trompées

 

De val en monts, de ville en ville

Au rythme des saisons marchant

De pâturages en plaines à blé

Je marche en suivant mes souliers

J’ai sur mon dos tous les trésors du monde entier

Je suis venu vous les apporter

Vous les apporter       Les trésors du monde entier

 

Paroles: André Gruffaz - Musique: Improvisation collective Fayard

Pas d'enregistrement de ce morceau !